jacup.com

Amicale Laïque des Sables d'Olonne

Activités sportives et artistiques pour Tous

Get Adobe Flash player


NOTRE HISTOIRE

L'AMICALE EN QUELQUES DATES

L’AMICALE LAÏQUE en quelques dates…..

-1949 : L’association des Amis des écoles publiques a son siège rue Octave Voyer, puis à l’école Clemenceau, sous la présidence de monsieur Laporte. Le 1er CA a lieu le 9 février 1949. Les adhérents sont des militants et des parents d’élèves qui s’occupent de la distribution des fournitures pour les écoles : 1 150 adhérents en 1949. La mission est d’aider les écoles à financer les fournitures, les centres aérés, les colonies de vacances, etc…

-1955 : L’association devient « Association des Amis et Parents des écoles publiques des Sables et de la Chaume ».

616 personnes des départements de l’Allier, Aveyron, etc… viennent voir la mer. Acquisition des locaux rue Printanière.

-1957 : L’Amicale est agréée par le Ministère Jeunesse et Sports. En 1957, 685 personnes. En 1960, on organise des colonies de vacances à St Jacques des Blats (colonies de l’UFOVAL). Cette activité sera ensuite reprise par la FOL. Jusqu’en 1985, l’Amicale a continué à prendre les inscriptions pour la FOL. Les Comités départementaux sont constitués. Il y a 1 200 élèves au Centre et pas de gymnase.

La première activité organisée par l’amicale était la danse folklorique. Puis, les amicales ont organisé des sorties touristiques en bus (Mont St Michel, etc…) ou des sorties sur deux jours avec couchage dans un lycée technique. L’été, l’école de filles du Centre servait de lieu d’accueil pour les vacances, hébergement sommaire. Les gens venaient de toute la France, enfants et adultes avec le CTCL (Centre Laïc de Tourisme Culturel). 5 salles leur sont réservées.

C’est l’époque des OEuvres Post Scolaires (cf façade de l’Office de tourisme d’Olonne)

-1er janvier 1961 : création du bulletin de l’Amicale (jusqu’en 1971). De 1960 à 1968, l’Amicale organise un centre aéré (juillet et août) et une garderie. Le centre aéré de la Chaume voit le jour en 1971 (147 enfants). Puis transfert aux Nouettes (Château d’Olonne). Puis au Touring club de France (à côté de l’actuelle salle Audubon qui sera construite à cette époque). Puis transfert à Clemenceau. Selon un élu « la salle Audubon est trop belle pour des enfants ».

-En 1964, le ciné-club s’installe dans la salle Virginie avec Monsieur Bibard.

6 sections fonctionnent : le Cercle (animateur Yvon Mairand) revues et jeux d’Aluette ; Danse rythmique (mesdames Dupouey, Fondain, Chambon) ; le Ciné-club (1 à 2 fois par mois en hiver) ; le Tennis de table animé par monsieur Doussier; les Colonies de vacances (messieurs Pontoizeau et Laporte) ; le Théâtre animé par monsieur Jousseaume, Inspecteur primaire. L’Amicale fait venir des ballets d’Europe de l’Est (16 mars 1968) en lien avec l’école de danse de l’Amicale.

-1966 : les travaux dans les écoles sont réalisés mais il n’y a toujours pas de chauffage central.L’école maternelle Clemenceau est réalisée après 6 ans d’attente (+ 800 élèves à Clemenceau).Cf : texte du président Rémi Grondin en rapport avec la Laïcité.

- Création du nom « AMICALE LAÏQUE ». Dans les souvenirs des Sablais, la salle Virginie reste un lieu mémorable pour ses bals !

-L’Amicale est en lien avec le SEC et les Eclaireurs de France.

Monsieur Grondin souligne que les difficultés ont disparu au fur et à mesure que les relations avec la Mairie se sont améliorées. Les mouvements de Parents d’élèves y ont contribué. L’Amicale reçoit des appuis, l’Inspecteur d’Académie préside la soirée de Gala au casino en 1972.

-1972 : Progressivement, l’Amicale a diversifié ses objectifs. A son aide aux écoles publiques, aux enfants, elle a ajouté le volet « Education populaire », reconnu par le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports. Ainsi le 3 mars 1972, l’Amicale a organisé, au Centre Culturel, une présentation de films de la Radio-Télévision-Scolaire sur le thème « la Femme dans le monde occidental ».Cette projection était placée sous la présidence d’honneur de Monsieur l’Inspecteur d’Académie en présence du Directeur Départemental de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. Les activités habituelles de l’Amicale prospèrent : 172 participants en danse rythmique, 35 en danse moderne, 37 en Arts plastiques et 26 pour le centre dramatique.

-1973 : première exposition des ateliers artistiques de l’Amicale (dessin, peinture, émaux sur cuivre). Le ciné-club propose 10 soirées par an.

-1974 : le parquet est refait. Dépense 43 500F (6 631€) à la charge de l’Amicale.

-1975 : création de la section Tir à l’arc qui fonctionne à la Guérinière sur un terrain mis à disposition par la municipalité. L’Amicale organise du 11 au 17 mars une semaine culturelle avec deux auteurs du groupe Azergues de Lyon dans la salle de projection du Musée et organise au casino l’accueil de l’ensemble national de danse « Lola de Tadjikistan » avec le Comité France-URSS et l’Office de tourisme.

-1976 : On fête l’année Romane  avec un cycle de concerts (3 au Prieuré St Nicolas et 1 dans la salle du Musée), des animations dans les écoles des Sables et une exposition de photos sur l’Art roman au Centre culturel avec l’appui de la Maison de la Culture et des Loisirs de Poitiers, et ceci en partenariat avec le Comité Poitou-Charentes-Vendée, la Commission départementale des Affaires Culturelles, la Municipalité, l’Office de Tourisme, l’assciation du Centre culturel et le Conservatoire de Musique.

-1977 : Les effectifs sont en constante augmentation avec 600 membres actifs et 800 membres honoraires. L’immeuble mitoyen, appartenant à la famille Courvoisier est acheté le 22 novembre 1977 au prix de 144 700F         (22 060€)

-1979 : début de coopération avec V.R.M (Visages et Réalités du Monde) du Centre International de Création et de Promotion Artistique et Culturelle pour des cycles de Conférences. La 1ère conférence fut un succès avec 338 spectateurs en 3 séances au Centre Culturel. Cette activité se prolonge jusqu’en 2002 avec V.R.M, puis pendant 3 ans avec Cap Monde, puis avec Peuples et Images depuis 2005. L’Amicale présente un spectacle au Casino « Danses et Chants d’Ukraine » de l’opéra de Kiev avec France-URSS et l’Office de Tourisme.

-1980 : L’Amicale programme les 3Ballets Moldaves ». Un enchantement.

-1982 : Jacques Marquois est directeur à l’école du Centre (12 classes). « Je suis arrivé l’année où Louis Guédon voulait organiser des classes de neige. Lors de son AG, l’Amicale vote une aide pour les classes.(Raymond Renaud responsable des ateliers). Les enseignants ainsi que le corps administratif (sous-préfet, maire, etc…) sont impliqués dans l’Amicale, ils assistent et président aux fêtes. On joue « le voyageur sans bagage » d’Anouilh.

-En 1991, les Ateliers laïcs gym, yoga, tir-à-l’arc (les Archers sablais), danse (220 élèves sur 17 cours), une chorale et un groupe de joueurs d’échecs. Des tarifs : 150F une année de poterie (22€), 250F peinture sur soie (37€). Les ateliers ressemblent à autant de petits clubs de passionnés se retrouvant entre eux, selon les horaires du planning hebdomadaire.

-Volonté de l’équipe dirigeante avec Jacques Marquois de se recentrer sur sa mission d’aller vers les écoles. Se servant de contrats aidés CES, l’Amicale met à disposition des écoles (Clemenceau, le Centre et l’EREA) 3 moniteurs : Dominique Denis (aquarelle, dessin), Ramona Lopez (poterie) et Guy Daviet (peinture et dessin).

-Expo 1993 : 600 adhérents. L’atelier Emaux a profité des conseils du maître émailleur Paul Buforn à Limoges. Simone Lebois et Yvette Fontaine animent l’atelier. La Mairie a ouvert la maison des associations au Pavillon Durand. Les cours d’aquarelle et de dessin y sont donnés, ce qui libère un peu d’espace. Un nouvel atelier est créé : la pâte à sel.

-1994 : participation à la manifestation à Paris contre les lois Baranger (1951) le 16 janvier. L’Amicale s’occupe d’affréter des cars.

-1996 : 688 adhérents, répartis en 11 sections. L’aide aux écoles consiste à payer le car de temps en temps ou soutenir les familles qui ne peuvent pas envoyer les enfants en classe de neige.Une aide avec un CES dessin qui enseigne 20 h par semaine dans les écoles Clemenceau et le Centre. La section gym est la plus importante avec 209 adhérents.
-1997 : Expo en juin salle Virginie. « L’Amicale se doit d’oeuvrer pour faire progresser la démocratie, la citoyenneté et la solidarité. Elle se doit de participer, à son niveau, à la lutte contre l’exclusion. » confiait Jacques Marquois.
-1999-2019 :
« L’Amicale se définit désormais plutôt comme une « entreprise associative d’activités culturelles et de loisirs » fonctionnant grâce à des animateurs diplômés et salariés, même si par ailleurs les membres de son conseil d’administration sont tous des bénévoles. Il est donc temps pour nous de nous interroger sur ce qui doit être en 2009 la finalité, les objectifs, le projet et la mise en oeuvre de ce projet pour l’amicale d’aujourd’hui…….Mais un projet ne se décrète pas, il se construit et nous ne pouvons le construire qu’ensemble. » déclare Simone Grondin.
-L’Amicale organise des actions culturelles avec les écoles en accueillant en résidence l’atelier du « Livre qui rêve » de Nantes. Travail avec les classes.
-En 2010, les 4 amicales laïques (Les Sables, Olonne, le Château, l’Ile d’Olonne) se regroupent pour organiser la première édition du PRINTEMPS de la Laïcité, sous l’impulsion de Roger Godard, administrateur Amicale les Sables.

 

Un projet associatif à faire vivre

-En 2018, l'Amicale demande un audit pour redéfinir ses priorités qui sont en partie financières afin de pérenniser les contrats des 9 salariés.e.s.....mais pas que!!!!

Le travail réalisé avec le CEAS de Vendée a permis de recentrer le débat autour de valeurs intrinsèques:

A-comme accueil, accueillir les nouveaux habitants;

M-comme Manifestations:expositions, marché de Noël, ventes de livres, Printemps de la Laïcité, Ciné-conférences, etc..... temps de mobilisation des bénévoles, temps de rencontres sur le territoire, participation à la vie locale.

I-comme Inventivité, innovation, lieu où l'on propose de nouvelles activités.

C-comme Convivialité pour favoriser la rencontre et l'échange.

A-comme Accompagnement des adhérents, notamment les plus fragilisés ou qui en ont le plus besoin en s'inscrivant dans les dispositifs d'aide (carte ATOUT de l'agglo, pass clé activités de la ville).

L-comme Lien social qui lutte contre l'isolement des personnes sur un territoire.

E-comme Education Populaire, valeur fondatrice et fédératice des Amicales laïques.

L-comme Laïcité, principe fondateur et commun à toutes les Amicales laïques.

A- comme Amitié lien créé lors des échanges et rencontres, notamment entre associations humanistes et humanitaires dans le cadre du PRINTEMPS de la LAÏCITE.

I-comme Initiatives . L'association propose aux habitants de participer à la vie locale, de prendre des initiatives.

Q-comme Qualité. L'association est reconnue pour la qualité de ses activités.

U-comme Unis . Ensemble, on va plus loin.

E-comme ECOLES. Le rapprochement avec les écoles constitue un axe primordial du projet associatif.

 

HISTOIRE ET VALEURS

L'AMICALE LAÏQUE des SABLES D'OLONNE a été créée le 9 février 1949. 

70 ans en 2019..... L'AMICALE LAÏQUE des Sables d'Olonne est toujours très active sur le territoire avec quelques 700 adhérents en 2018-2019.

2019 sera l'occasion de faire un focus sur l'association avec une rétrospective des 70 années écoulées et les perspectives d'avenir dans une commune nouvelle. Un groupe s'est mis au travail pour proposer différentes manifestations.

L'AMICALE LAÏQUE , dans le contexte sociétal actuel, reste plus que jamais attachée à ses valeurs d'EDUCATION POPULAIRE et de LAÏCITE ( nous fêterons en 2019 la 10e édition du PRINTEMPS de la LAÏCITE qui fédère les amicales laïques du pays des Olonnes).

Voici l'extrait de la déclaration en sous-préfecture le 21 juin 2005:

AMICALE LAÏQUE DES SABLES D'OLONNE. Nouvel objet: contribuer sous toutes ses formes au progrès de l'éducation laïque; à cette fin, elle oeuvre dans une démarche d'éducation populaire, pour: assurer à chaque femme et à chaque homme le respect de la liberté de conscience, la liberté de pensée, la liberté d'expression et favoriser son épanouissement le plus harmonieux; permettre à chaque citoyen de comprendre la société où il vit, d'y prendre place et de participer à son évolution pour une démocratie laïque, pour la justice sociale et pour la paix; promouvoir la laïcité par la reconnaissance de l'égale dignité des personnes, par la garantie du pluralisme des convictions et de la liberté d'expression, par la lutte constante contre toutes les formes de discrimination, notamment à l'égard de l'origine, de l'appartenance ethnique ou nationale, de la religion ou des convictions, du sexe, de l'orientation sexuelle, de l'âge, du handicap, par toutes les initiatives favorisant un égal accès de tous à l'éducation, à la formation, à la culture, à la communication, au sport, aux loisirs, etc.. Siège social: 127, rue Printanière 85100 Les Sables d'Olonne.

 

Article JOURNAL des SABLES JUIN 2019